Roméo et Juliette

  • Opéra en cinq actes.
  • Musique de Charles Gounod.
  • Livret de Jules Barbier et Michel Carré, d’après la tragédie de Shakespeare.
  • Création le 27 avril 1867 au Théâtre-Lyrique à Paris.

Gounod tomba amoureux de l’histoire des amants maudits de Shakespeare dès l’âge de dix-neuf ans après avoir assisté à une répétition d’orchestre de la “symphonie dramatique”de Berlioz. Plusieurs dizaines d’années plus tard, il se décida à créer une version opératique de Roméo et Juliette. Ses anciens collaborateurs, le célèbre tandem de librettistes Jules Barbier et Michel Carré, suivirent l’illustre tragédie scène par scène, concoctant un livret en à peine trois mois. Ils simplifièrent l’histoire originale de Shakespeare, éliminant des personnages secondaires et réduisant l’action à l’essentiel. Cela permit à Gounod de se concentrer sur l’histoire d’amour passionnée qui est au coeur de l’histoire. Au printemps 1865, inspiré par la beauté de la nature sur la Côte d’Azur, Gounod s’attaqua au travail d’écriture avec ardeur. Bientôt subjugué par l’argument de l’opéra, les notes se déversèrent sans effort de sa plume. Dans une lettre à son épouse, Gounod admit qu’écrire Roméo et Juliette lui donnait le sentiment d’avoir de nouveau vingt ans. Les personnages des jeunes amants étaient tellement présents dans son coeur qu’il sentait véritablement leur présence autour de lui.

Les superbes arias et duos d’amour passionnés de Gounod apportèrent à Roméo et Juliette un énorme succès lors de sa création mondiale à Paris en avril 1867. En moins d’un an, l’opéra draina les foules en Angleterre, en Belgique et en Allemagne. Quelques représentations furent même accompagnées d’une participation surprise du public! Ainsi, lors d’une soirée à Chicago avec Nellie Melba (Juliette) et Jean de Reszke (Roméo), un jeune spectateur du balcon se fraya un chemin jusqu’à la scène; lui aussi venait de tomber amoureux de Juliette! Il est aussi arrivé que les chanteurs eux-mêmes se retrouvèrent entraînés par les émotions émanant de l’opéra. Quand Adelina Patti chanta avec son Roméo, Nicolini, à l’Opéra de Paris, elle rallongea la scène du balcon de vingt-neuf baisers, du jamais vu! Elle ne manqua pas de divorcer peu après du marquis de Caux pour devenir Mme Adelina Nicolini.

Gounod, dans son écriture, se concentra sur l’impact de l’émotion et non pas la perfection dramatique. Il s’attacha à exprimer avec justesse chaque chapitre de l’histoire des jeunes amants, dépeignant scrupuleusement leurs émotions respectives dans sa musique. Le public d’aujourd’hui est toujours séduit par ce véhicule, transport d’émotions qu’est l’opéra de Gounod. Son œuvre est reconnue dans le monde entier comme l’une des plus grandes adaptations musicales de la pièce de Shakespeare.